Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 15:01

Tour-Eiffel-Vegetalisation-02-copie.jpg

Recouvrir le squelette métallique de la Tour Eiffel d'une "peau" faite de plus de 600 000 plantes et y implanter un réseau tubulaire de 12 km, c'est le défi de la société d'ingénierie Ginger, épaulé par le Groupe Vinci et l'architecte Claude Bucher. Après 2 ans de réflexion, elle livre un procédé brevété qui pourrait être déployé sur des bâtiments aux 4 coins du monde.

Avec ce procédé, la Tour Eiffel deviendrai "le plus grand arbre de la capitale" dixit Jean-Luc Schoebelen, directeur général de Ginger France avec un Bilan Carbone positif (84.2 tonnes de CO2 émises et 87.8 tonnes absorbées).

La densité des plantes a été choisie de manière à permettre au vent de traverser la tour. Une fois leur croissance terminée, elles devraient toujours laisser entrevoir le métal des piliers.Les plants seraient installés dans des poches de toile de jute contenant du substrat, suspendues à des filets de chanvre fixés aux membrures métalliques de la tour. L'ensemble de l'installation occasionnerait un poids 378 tonnes supplémentaires (138 tonnes de plantes, 100 d'eau et 69 substrat).

Pour recouvrir la Tour de végétaux, il faudrait un budget de 80 millions d'euros. Afin de trouver cette somme, l'entreprise compte uniquement sur un sonsoring du CAC 40.

Au lendemain de la publication dans "Le Figaro" du projet, la Ville de Paris et la société à laquelle est confiée la gestion de la Tour Eiffel, démentent avoir eu connaissance du projet. L'équipe de Ginger y voit là la surprise suscitée par l'annonce dans la presse suite à une fuite. Mais Ginger se veux confiant pour la suite!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires